076 679 22 08 info@margatraductions.ch

On se demande parfois comment écrire un participe passé au masculin singulier: y a-t-il une consonne muette à la fin ou pas?

Le plus simple est généralement de l’imaginer au féminin; en effet, l’ajout du «e» au féminin fait que l’éventuelle consonne finale est prononcée.

Exemples:

Il l’a prise → donc ‘s’ final au masculin → Il l’a pris

Elle est partie → donc pas de consonne finale au masculin → Il est parti

La messe est dite → donc ‘t’ final au masculin → Il a dit

Affaire conclue → donc pas de consonne finale au masculin → Contrat conclu

Et de même:

incluse → inclus

conclue → conclu

cousue → cousu

ouverte → ouvert

Mais une règle de français doit toujours avoir ses exceptions, sinon ce serait trop simple!

Pour cette règle du participe passé, les exceptions sont:

dissous – dissoute

absous – absoute

On pourrait aussi se demander pourquoi dissoudre et absoudre ne donnent pas «dissolu» et «absolu» au participe passé, puisque résoudre, de la même racine, donne «résolu». Eh bien non, ces participes ont évolué différemment.

Les formes «dissolu» et «absolu» existent toutefois comme adjectifs, avec un sens bien différent:

absolu: sans limite, intégral (pouvoir absolu); non relatif (majorité absolue)

dissolu: débauché, déréglé (une vie dissolue)

Difficile de voir la parenté avec absoudre et dissoudre… Et pourtant, ils proviennent bien de la même racine!