076 679 22 08 info@margatraductions.ch

Ceux qui ont pratiqué des langues étrangères connaissent ce principe: on entend un nouveau mot qui ressemble à un mot qu’on connaît et on croit donc le comprendre, mais… il veut dire autre chose! Il existe une expression spécifique pour décrire ce phénomène: les «faux amis»; en espagnol, «falsos amigos».

J’en fais fréquemment l’expérience entre ma langue d’enfance l’espagnol et ma langue usuelle depuis bientôt quarante ans, le français… Parfois, la différence est juste une nuance, d’autres fois, le sens est complètement différent.

Il existe même des dictionnaires de faux amis entre une langue et une autre…

Quelques exemples:

«Tocar el piano» ne veut pas dire «toucher le piano», mais «jouer du piano». Même si «tocar» veut par ailleurs bien dire «toucher»…

«Subir la escalera», ce n’est pas subir l’escalier, mais monter l’escalier… Notre mot «subir» se traduit en espagnol «padecer» ou «sufrir».

«Pórtate bien» veut dire «sois sage» (ou «comporte-toi bien»), on le dit souvent aux enfants. Très différent du «porte-toi bien», qui indique un vœu de bonne santé.

«Embarazada» ne veut pas dire «embarrassée» mais «enceinte»!

«Largo» ne veut pas dire «large» mais «long».

«Nombre» ne veut pas dire une quantité, mais «prénom» ou «nom complet» (selon le contexte).

Un cas de faux ami à double sens:

«Exprimir» veut dire «presser» (un citron, par exemple), alors que «expresar» veut dire «exprimer»…
Par contre, «expresión» veut bien dire «expression»… Difficile de s’y retrouver!

Les faux amis peuvent être source de malentendus plus ou moins embêtants, comme quand on dit «ils ont eu une discussion» et qu’une personne de langue espagnole peut interpréter «ils ont eu une dispute»…

Ou quand un hispanophone, voulant dire «il est faible» («débil») «il manque de force», dit de quelqu’un qu’«il est débile»…

Ou quand il veut dire de quelqu’un qu’il est tombé malade («enfermarse») et qu’il dit «il s’est enfermé»…

Vous pourriez vous étonner qu’un collègue espagnol vous parle sans aucune pudeur de sa «constipation»… En Espagne, «constipado» ne veut pas dire «ayant des difficultés de transit intestinal» mais «enrhumé». En revanche, en espagnol d’Argentine, «constipado» a bien le même sens qu’en français, «enrhumé» se disant plutôt «resfriado». Eh oui, il y a aussi des faux amis entre espagnol d’Espagne et espagnol d’Argentine! Et sûrement de même pour d’autres pays d’Amérique latine…

Avec l’anglais aussi, les faux amis sont innombrables, mentionnons-en juste quelques-uns qui sont des pièges fréquents dans les traductions mot à mot:

«Definitely» ne veut pas dire «définitivement» mais «assurément», «avec certitude».

«Eventually» ne veut pas dire «éventuellement», mais «à la fin», «finalement».

«To support» ne veut pas dire «supporter» mais «appuyer», «soutenir» (quel affreux anglicisme que «je supporte cette association»!).

«To introduce» veut dire «présenter», alors qu’il n’a pas du tout ce sens en français! En français, on «introduit quelqu’un» éventuellement dans une pièce, ou dans un club ou un groupe, mais ce verbe devrait être évité dans le sens de «faire les présentations»!

Et, last but not least, il y a une grande différence entre l’anglais «billion» qui veut dire «milliard» ou «mille millions», et notre billion français qui veut dire «un million de millions» (en anglais: «trillion»); une différence de trois zéros!

Et un dernier pour la route, concernant quatre langues cette fois-ci:

«Salir» en français = rendre sale
«Salir» en espagnol = sortir
«Salire» en italien = monter
«Sale» en anglais = vente, vendre; mot malheureusement entré dans notre environnement par les affiches dans nos magasins indiquant «sale» en remplacement de notre mot français «soldes».